Au cours de ma poursuite de la lecture des Jeunes filles, édition 1919, deuxième volume, je suis tombé sur un passage tout à fait curieux ; pour tout dire, incompréhensible, et plusieurs lectures n'y ont rien fait. J'ai alors pensé à ces quelques passages relevés dans l'édition Folio et donnés effectivement comme incohérents, incompréhensibles (deux ou trois pour toute La Recherche), je l'y ai recherchée. À mon grand étonnement, la ponctuation était différente, mais, comme je ne voulais pas en rester là, j'ai eu la curiosité de poursuivre et de vérifier d'une part dans La Pléiade, puis dans le volume de La Gerbe, où je vois une troisième forme, avec une autre ponctuation, qui, enfin, donne tout son sens et sa cohérence à la phrase.
Il existe donc au moins trois versions d'une même phrase,
et je ne peux résister à l'envie de les retranscrire :
 NRF 1919, page 156
La Pléiade, page 872
La Gerbe NRF, 1929, page 143
25 février 1990