Acheté à Bruxelles ce week-end,

Talus d'approche, 1996. Préfacé par Bernard Noël.

Ai lu la préface, puis la « Règle du jeu » que propose l'auteur. Et ai frémi, car il s'agit ni plus ni moins que de ma propre idée concernant Journals.

Mais en fait, non, pas tout à fait. Il s'agit bien de prendre des éléments épars (chez lui, tirés de notes, de brouillons) et de les rassembler dans l'intention d'en constituer un livre (roman, dit-il). Mais rien à voir avec le temps (confusion et parallèles), avec le calendrier, avec le journal proprement dit.

En outre, un bref survol m'indique que c'est passablement lourd, prétentieux ; pour tout dire : littéraire (un peu à la manière de Bourbon-Busset).

On verra...

 

2 avril 2001