Lorsque Gonzague est arrivé, il m’a dit : « Je n’ai pas acheté de vin, mais à la place, j’ai un cadeau pour toi. » Il s’agit du Mensuel retrouvé, Proust, des inédits soi-disant (à vérifier, mais il me semble que ça soit vrai) de ses tout premiers textes dans la revue Mensuel lorsqu’il avait à peine vingt ans. C’est Jérôme Prieur qui dirige cette édition et la dirige même très bien puisque sa préface fait quatre-vingt pages pour une trentaine de pages à peine de textes. Après le départ de Gonzague, je l’ai entamé dans la cuisine ; la préface tout d’abord, une fois n’est pas coutume ; mais je l’ai délaissée au moment où il raconte l’histoire de l’un des textes. J’ai donc entamé la lecture desdits textes. Pour l’instant, c’est purement anecdotique…

 

2 mars 2013