Fronton. L'énigmatique Marcus Fronton. Qu'encense Quignard dans sa Rhétorique spéculative (j'y reviendrai). Qui est dénigré, voire rejeté, par les latinistes. Que Jean a hésité à nous proposer du fait de l'absence de traduction française de ses textes. Que sous la pression de ses élèves il a finalement consenti à nous faire connaître. Éloges de la fumée et de la poussière. C'est le titre du premier sur lequel je peine depuis ce matin et qui pour l'instant ne me bouleverse guère. À suivre... J'y retourne de ce pas...

10 novembre 1998