Chez Hervé n’entre pas qui veut, et il y a toutes les chances que Raoul ne soit jamais de la phalange qui seule a droit d’accès : il est critique d’art et Hervé artiste abscons.

Aussi, il a beau sonner, l’huis ne s’ouvre pas, si ce n’est que pour une aspersion de peinture qui lui éclabousse le bras...