Pas mal de notes, mais qui concerne surtout le fichier.
Recueil de textes divers, pour la plupart intéressants. D'autres, par contre, frôlent le ridicule, voire le risible (peut-être sont-ils récents ; et elle étant passablement âgée, voire très âgée – la notice bio est muette quant à sa date de naissance, mais en 1936 elle remporte déjà un prix ; donc...). Ainsi la Lettre ouverte à Florence, ou le tout dernier texte pour lequel j'ai noté : Il est manifeste que Rolin a pris un coup de vieux...
Certains passages aussi, comme « le ballet des éboueurs » à la page 192, ou le parallèle, auquel on n'ose même plus penser tant il est usé, entre la maternité (ou parternité) et les livres !... Et puis quelques bizarreries, comme les Baigneuses de Fragonard qui, mystérieusement, ne sont plus que trois à la page 17 (à noter que dans sa recherche des différentes toiles de Fragonard qu'elle cite, je n'ai pas réussi à mettre la main sur
« la jeune femme avec son petit chien », que je connais bien, et que je suis sûr (mais le fichier est formel et je n'ai aucune raison de douter de sa bonne tenue) d'en posséder une reproduction ; j'aurais tant aimé la revoir – mais où l'ai-je donc vue ?).
Autre bizarrerie, c'est le « jean bleu » de la page 194.
Jean vert, ou rouge, ou rose, pourquoi pas (plutôt qu'un « bleu jean vert », par exemple) ; mais jean bleu !
(mais peut-être est-ce le prénom qu'il faut voir là...)

Je note aussi :
Rolin : fictionneuse, écrit-elle pense-t-elle de la même façon ?...
Oui, qu'en est-il ?

Pour le reste, voir fichier.

26 juillet 1993