Ramuz, c'est en partie Strawinsky et leur collaboration suisse durant la première guerre mondiale : Histoire du soldat.
C'est aussi un écrivain. Suisse. L'écrivain suisse. Des montagnes suisses. Comme Faulkner est celui des champs de coton du Sud des États-Unis, Giono celui de la garigue et du mistral, La Varende celui des hobereaux normands... J'ai lu, il y a une bonne dizaine d'années, La Séparation des races. Qui m'a laissé un étonnant souvenir. Autant par le sujet que par le style. Mais surtout le style ! Par la suite, j'avais commencé La Vie de Samuel Bellett. Que je n'ai pas achevé. Qui m'était un peu tombé des mains. Le contraste est vraiment trop surprenant... Et puis voilà Derborence (qui d'ailleurs a donné lieu à un long métrage – que je n'ai pas vu). Et de nouveau la montagne, les bergers et les pâtres, les éboulements, la dureté et la rigueur... Et puis le style. De nouveau là. Pas tout à fait le même. Il me semble me souvenir d'un côté beaucoup plus cassé, brisé, âpre, sec. Qui n'est pas ici. Mais il n'empêche. C'est beau...

6 septembre 1990