« Et à votre avis, combien de temps dureront les travaux ? »

Ils sortent de la chambre 3C, qu’occupaient Honorine et Louise, et s’apprêtent à entrer dans la salle d’à côté, celle d’Angèle et d’Aimée, qui terminera leur visite du troisième et dernier étage.

« Difficile à dire, fait Raymond avec une moue pas très convaincante.

– Mais à peu près. »

La porte est poussée, et Raymond, auquel Luc cède le passage, prend son air le plus professionnel pour entamer l’examen préliminaire de la pièce. Planté près de la table, il inspecte du regard les murs, puis les plafonds, puis les fenêtres, puis, faisant fi des deux armoires, de la table et des lits (dont son œil exercé supprime sans peine les images au seuil de sa rétine), le parquet.