Nouvelles et Morceaux 1905-1946. Ramuz. Choix de textes prélevés dans d'autres recueils. Sorte de rétrospective. J'ai dû en lire certaines dans lesdits recueils (que je ne possède pas en totalité). Je les ai oubliées. Je les relis comme si c'était la première fois. Plaisir intact, égal enchantement, et comme de la stupéfaction, comme si c'était toujours la première fois que j'abordais l'un de ces textes, comme si à chaque fois je découvrais Ramuz... La première nouvelle du recueil date de 1905. Les deux suivantes de 1910. Il a 32 ans. J'ai peine à croire que ça soit un homme de 32 ans qui écrit déjà de cette façon, et à cette époque, début d'un siècle où tant de plumes (mais aujourd'hui encore, du reste) grincent et peinent et geignent sous l'effort vain de produire un tant soit peu de neuf. Lui a 32 ans et déjà, c'est magistral et magnifique.

Une langue, un langage inédit et magnifique...

 

18 février 2000