Je viens de passer une bonne partie de l’après-midi à mettre en ligne les livres d’Éléonore. Ce matin, même scénario, l’aurore, les puces, Beckhouse et Cintre, à cette différence près qu’il a fait beau et que mes lombes ne m’ont pas du tout fait souffrir. Hier, je me suis acheté trois livres dont La révolution industrielle de Jean-Pierre Rioux.

 

30 août 2014