Hellemmes, St Joseph, dimanche. En fin de matinée, j’ai fait un petit tour d’horizon, histoire de ramasser quelques livres. Les puces ne couvraient que peu de surface et étaient peu animées. J’y ai néanmoins trouvé une dizaine de livres dont quelques uns sont partis chez Susan comme cadeaux. Parmi la liste des miens, The Bottle Imp and the Isle of Voices. Curiosité puisqu’il s’agit d’un éditeur français, Didier (1948). Ce fin volume s’accompagne d’un fascicule : Introduction, notes and exercises. D’évidence, il s’agit d’une publication à usage scolaire. Je me suis demandé s’il ne pouvait s’agir du Stevenson dont Francko nous parlait récemment, Faire du feu, en français…

 

7 octobre 2001