L’un des deux livres japonais dont je n’avais lu que les premières pages est La fin de l’été de Setouchi Jakuchô. J’y reviendrai sans doute…

 

28 septembre 2017