Paru au Mille et une nuits.
Le marque-pages porte :

- p. 45 et suivantes :
de la femme, ou comment elle doit se plier à la jouissance de l'homme. Il y a bien plus loin la contrepartie, mais tout de même : c'est elle en premier qui est en question, et les termes qui, plus loin, vont en sa faveur – l'homme devant se soumettre à la jouissance de la femme –, ne sont pas tout à fait les mêmes. Il y a là quelque chose qui sent le « rattrapage »...

- p. 56 et 57 :
où il est question du viol.
Toutes les jouissances, oui (quoique...), mais celle-là !?

Je n'ai rien d'autre à ajouter sur ce pamphlet qui me semble, somme toute, quelque peu... léger.
L'intérêt, je suppose, est purement historique.

17 novembre 1995