Nous sommes allés jusqu’au Moeder Lambic (équivalent de celui de la place Fontainas). Comme il n’était pas encore ouvert, nous avons redescendu la rue jusqu’à « Paris-Beijing », un ancien hôtel particulier conçu par Horta. L’intérieur est magnifique, l’exposition (uniquement des photographes chinois) digne d’intérêt. Une fois sortis, nous avons décidé de nous rendre à pied au Moeder de la place Fontainas ; c’était l’occasion de découvrir le quartier de Marolles que je ne connaissais pas, c’est-à-dire autour de la place du Jeu de Balle (la place du marché aux puces journalier). C’est un peu délabré, mais, pour relever un peu, il y a la série des logements sociaux rénovés à deux pas, puis, sur la place, un soldeur de chapeaux et de chaussures ; Sosthène s’en est acheté un (j’ai failli l’imiter en sachant que je n’aurais pas osé le mettre). De là, avenue Stalingrad, Lemonnier et Pêle-Mêle où Sosthène désirait s’arrêter. Je n’ai fait que survoler tandis qu’il écumait les étagères à 0,75 €. Je suis tombé sur un Shimazaki (Hamaguri, « Le poids des secrets 2 ») et j’ai acheté quelques Benzoni pour la boutique d’Éléonore.

 

6 novembre 2012