Jude Stéfan. Où ai-je entendu ou vu ce nom ? À quoi est-il lié ?
C'est cette interrogation qui m'a fait prendre ce livre-là, il y a quelques jours,
chez Maxi-Livres parmi le lot des « romans » à quatre sous...
Dix récits, nommées nouvelles, autour de l'âge, l'âge dans sa progression,
sa croissance. En entamant le deuxième, j'ai failli le refermer et l'abandonner :
autobiographie (déguisée ou non), souvenirs d'enfance, j'ai amplement donné.
Puis, en abordant le troisième, le charme a opéré et je me suis laissé prendre,
puis emporter. L'écriture a été la plus forte, l'écriture qui a transformé le ton, a modifié l'angle de perception de ces textes que je n'ai plus pu lâcher.
J'excepte la neuvième, un peu convenue.
Pour le reste, c'est remarquable...

5 août 1999