J’ouvre mon site pour y lire ce que j’avais écrit au sujet d’Ogawa, pense à Solaris (je ne sais plus ce qui m’y a amené) et aux deux numéros que j’avais donnés à ta mère. Je vais sur le site de Solaris (ça existe toujours), clique sur « commande d’anciens numéros » : le 64 et le 74 sont épuisés. Je vais sur Priceminister au cas où il se trouverait quelqu’un qui les vende ; pas de 64 ; mais alors que je trouve le 74 et m’apprête à le commander, me vient une hésitation. Les couvertures sont extrêmement précises dans mon esprit comme si je les avais vues il y a deux jours et je me demande si ce sont bien eux que j’avais offerts à ta mère. Oui, ce sont eux, je n’ai pas le moindre doute, et il me suffirait de faire pivoter mon siège sur la droite, tendre le bras vers l’étagère de mes publications avant Le Lys pour en avoir la confirmation. Je ne le fais pas, c’est inutile ; ce sont bien ces deux numéros que je lui ai offerts, je m’en souviens parfaitement…

 

21 octobre 2016