Parmi les livres de chez Emmaüs, se trouvait un exemplaire en Folio junior intitulé Les quatre cents coups, dit « récit de Marcel Moussy d’après le film de François Truffaut ». J’en ai lu quelques passages, ai regardé les photos du cahier central, sans savoir si, au nom de l’intérêt que je portais à Truffaut à une époque, j’allais le conserver ou non. À toute fin utile, j’en ai vérifié le prix sur le réseau ; il déciderait. Il n’a aucune valeur marchande ; je vais donc le conserver, le ranger dans la truffauthèque sans le lire (quel est l’intérêt de faire un tel livre ? – et de le conserver ?)…

 

14 décembre 2015