Hyacinthe n’est toujours pas rentrée. Elle qui pourtant ne va jamais loin. Elle qui pourtant m’avait promis de n’être pas longue. « Quelques minutes, seulement. » Mais où, Hyacinthe ? « Calme-toi. Apaise-toi. Quelques minutes, seulement. » Mais où, Hyacinthe ? « Quelques instants, seulement. Tu verras. Repose-toi. » Emmène-moi avec toi, Hyacinthe ! « Quelques instants, seulement... »