Parmi les livres de Pêle-Mêle, il y avait Le jour d’avant de Valérie Tordjman. Je l’avais pris au hasard dans la section « romans à 1 euro ». Je l’ai entamé ce midi, l’ai avalé d’une traite… Hiroshima, la bombe, la photographie, Japon États-Unis. Il se qualifie de « roman » ; je ne sais ce que c’est, mais c’est tout sauf un roman ; qu’il s’y trouve deux individus à l’allure de personnages que l’on retrouve de temps à autre au détour de faits d’Histoire n’en fait pas un roman, et c’est tant mieux… Qui est-elle ? Ai-je déjà entendu ce nom-là ? (oui, mais appliqué à un homme – avocat ?) (Il est étrange qu’une femme ait écrit ce texte-là ; et réjouissant.)

Par hasard ? Je l’ai effectivement tiré des étagères au jugé, mais je l’avais feuilleté avant de le poser dans le panier. Mon regard avait capté quelques noms japonais ; est-ce ce qui a aidé mon bras à achever son mouvement en direction du panier ?

 

16 novembre 2013