LE TABAC

(Journals)

- II -

du douzième au vingt-septième jour

(extrait)

 

VINGT-SIXIÈME JOUR

Le D.M.T., suite :

BANQUETTE : femelle du banquet.

BLANQUETTE : petite du « blanquet »
(que les anglo-saxons orthographient « blanket »).

9.30. 1re. C’est bien le signe que tout recommence. Tension extrême. Attendre, patienter.
Je n’en ai ni le courage, ni la force, ni l’envie. J’en ai assez. Je suis très mal, alors je fume.

10.20. 2e. Je retrouve dans leur intégralité troubles, maux, gênes liés à la cigarette. Je poursuis la relecture du Tabac et je souris. Mais en même temps, je me dis que c’est dommage, que je suis en train de perdre là un acquis qui tout de même était appréciable. Tant pis. En même temps, je pense à B*** et à ma gorge irritée. Et je pense aux jours, aux semaines, voire aux mois qui vont venir avec leur lot de tension et d’énervement. Qu’ai-je à faire d’être bien portant ? qu’ai-je à faire de ma santé ? qu’ai-je à faire de mon avenir ? Pour l’heure, je me fiche bien de mon avenir proche ou lointain. Ce que je veux, c’est la tranquillité d’esprit et travailler...