Le fantôme de la vérité.
Une majorité de textes traduits, dont certains épouvantablement mals (Bogen et Lynch au sujet de l'affaire des Contras).
Du vrai et du faux. Rien de trépidant, beaucoup de délayage pour peu de choses. Pas inintéressant le Ronald Reagan de Rogin ; ou le texte d'Anne-Marie Lecoq concernant l' « histoire vivante », recréation du passé, chère aux Anglo-Saxons, et plus particulièrement aux Américains, bien sûr. Qui me fait penser au Monde de Buckley vu à Battle.

7 novembre 1999