Notes :

- page 43 : la fonction première de la langue : préciser la pensée et la libérer comme par bonheur.

- page 57 : « Il fallait donc se garder de se laisser prendre à la joliesse de l'enfant, à ses grâces de petit chat et à cette prétendue innocence qui n'est qu'un manque d'expérience dans la pratique du vice. » !!!
(citant Bossuet, si je ne m'abuse)

- page 60¯ : « MALE RAGE » sans accent. Coquille ?

- page 160 : un ACOUSMATE qui me laisse perplexe. Me rappelle évidemment l'ACOUSMATIQUE du GRM. Je pensais pourtant que la paternité du mot leur revenait (Bayle, peut-être ?). Ici, le contexte est :
« Ceux des critiques qui se sont scandalisés auraient-ils été victimes d'une illusion, de ce que les gens savants appellent un acousmate ? »

- page 198 : l'extraordinaire histoire d'À bas l'sac !
(inventée, de toute évidence ; mais qu'est-ce que cela change ?).

- page 203 : l'ŒIL DU SUD pour le trou du cul ! Très beau.

- page 214 : « petit-déjeuner », en tant que verbe.
Je croyais la forme récente...

- pages 225, 226 : belles pages sur une certaine forme
de « bien- écrire ».

19 juin 1993