Je me suis levé à midi, complètement cassé, j’ai poursuivi Vargas avant de me mettre au 12 janvier qui m’a réconforté, puis aux traductions, puis j’ai repris Vargas avant de me coller devant la télé pendant une heure et de terminer Vargas. Pas mal. Un peu tarabiscoté, mais pas mal. Que puis-je dire d’autre sur cette drôle de journée qui a filé je ne sais comment et durant laquelle j’ai l’impression de n’avoir absolument rien fait ?

 

8 mai 2009