Je me suis levé tard avec un mal de crâne qui m’a tenu toute la journée. J’ai travaillé au 13 juin, suis allé faire des courses à Géant où comme livre de queue, j’ai acheté Coule la Seine ce qui m’a donné l’occasion de constater que les rayonnages des livres se vident au fil du temps sans que personne ne prenne la peine de les remplir. J’en ai lu les trois premières pages en attendant mon tour. Après le repas, Éléonore a désiré regarder le DVD que Léo lui avait énigmatiquement offert : Meurtre à Yoshikawa d’Uchida. J’étais très étonné qu’Uchida ait pu faire ce genre de film d’époque. Mais en fait, rien d’étonnant à cela puisque c’est à Yoshida que je pensais. La fin est assez étonnante. Aussitôt après, j’ai regardé le documentaire que j’avais enregistré il y a une semaine, sur le Japon, justement. Éléonore a eu un petit sourire. J’ai ensuite lu la première nouvelle de Coule la Seine qui est on ne peut plus décevante. Je me suis aperçu que Vargas écrivait comme les journalistes (à moins que ça ne soit eux qui écrivent comme elle).

 

23 janvier 2010