C'est aux éditions Terrain vague, réédition de l'original tel qu'il a paru en 1934 chez Nicolas Flamel, plus une présentation de José Pierre, des lettres, des documents. Toute la crème surréaliste est là. Beaux textes, dessins intéressants. Photos. Bel ouvrage et affaire très instructive si l'on considère l'époque des faits...
Je note une phrase du poème de Breton, qui m'a beaucoup frappée :

« Devant ton sexe ailé comme une fleur des Catacombes. »

Puis une autre de l'extrait de la Revue anarchiste, qui m'a fait sourire :

« J'admire les cheminots qui ne croient pas Nozières capable d'avoir troussé sa fille,
parce qu'il était bon mécanicien. »

11 novembre 1996