Repas. À la suite duquel je consulte le cadeau que Susan et Joséphine m’ont fait, acheté chez Emmaüs dans l’après-midi, Venise d’un certaine A. de Montgon chez Nathan, bel ouvrage de 1941. Multiples illustrations noir et blanc légèrement bleutées, un texte qui se veut romancé, mais passablement ringard quant au style. Ça ne fait rien, c’est un beau livre. L’accompagnait une nouvelle boule à thé…

 

23 octobre 2003