Je connaissais (et ai apprécié, beaucoup) le film.
Je pensais retrouver dans le livre la même atmosphère.
Il n'en est rien.
C'est un peu lourd, maladroit. J'ai renoncé à la 324e page (tout de même).

J'y ai relevé le « J'ai essayé ; pas pu. » que j'ai utilisé en exergue des Recettes...
Puis ce titre de chapitre qui m'a séduit (pour une raison obscure), p. 32 :
Le cœur d'un homme vierge est un vase profond.
- p. 41, cette citation latine :
CLAUDITE JAM RIVOS, PUERI, SAT PRATA BIBERUNT ;
- p. 124, autre citation :
CUJUS EST, SOLUM EJUS EST USQUE AD COELUM ;
- p. 197 : un « 
OPIMES »
dont j'ignore tout et qui, après vérification, se révèle signifier :
« riches dépouilles, riche profit qu'on recueille comme un butin »
(de
OPIMUS : copieux, riche).

25 février 1996