Je suis passé à V2 m’acheter du tabac. Je suis tombé sur Pascal qui feuilletait une revue d’entreprises. Tiens ? Nous avons parlé de Télérama, il m’a parlé d’Ozu et de Fellini dans les précédents numéros que je n’avais même pas ouverts. Puis je me suis arrêté à Maxi-Livres. Juste un coup d’œil. J’y ai découvert une série intitulée Guide Littéraire des Villes (en fait, il n’y a pas de titre de collection) : Rome, Venise, Berlin, NY, St Petersbourg, Prague… J’ai pris celui de Venise et en sortant, ai pensé que cette série pouvait intéresser Pascal. Il était cette fois dans le fond de la presse, au rayon mode. Il a sursauté, a eu l’air gêné et, mais il est possible que je me trompe, il a rabattu vers lui la revue qu’il était en train de feuilleter. Je lui ai parlé de cette série en tâchant de ne pas baisser le regard sur ses mains. Ça l’intéressait, il m’a remercié. J’y suis repassé pour en acheter un autre, Rome, que je destine à Susan. Il n’est pas impossible que ça la décide à bouger un peu