C'est tout à fait étonnant, tant au niveau de l'idée et de ses développements que de l'écriture... La maîtrise scientifique et la culture de Watson est surprenante ; il manie là des concepts et des théories qui m'étourdissent et me laissent pantois et admiratif : je me suis toujours demandé comment un non-scientifique pouvait parvenir à rendre crédible et vraisemblable des personnages qui le sont totalement, scientifiques, surtout à ce niveau-là ; et quand bien même s'est-il documenté... En outre, c'est remarquablement traduit, à ce point que je me demande dans quelle mesure la traductrice ne s'est pas fait plaisir et n'a pas pondu un texte stylistiquement meilleur que l'original (Watson n'est pas un grand styliste)... Bref, je suis épaté et enchanté. Voilà une SF qui me comble tout à fait et me donnerait presque l'envie d'en relire (mais jusqu'où en est-ce ? ce qui est la caractéristique des auteurs anglais du genre qui écrivent avant tout – et non pas racontent, simplement, comme le font les autres). Pour certains auteurs, il est sans doute dommage que j'ai mis ce frein délibéré. Et je pense précisément à Priest que j'ai honteusement délaissé suite à la lecture de The Affirmation, livre tout simplement extraordinaire.

8 mars 1990