J’ai entamé La pierre et le sabre et en ai lu trois cents pages d’un coup ou peu s’en faut. On se croirait dans un film de Mizoguchi.

 

15 mars 2010