Un homme rencontre une femme qui lui conte un épisode cher de sa vie. C'est le récit qu'elle fait de cet épisode qui constitue l'ensemble du texte, procédé classique qui a fait ses preuves, mais qui fonctionne souvent très bien. Et ici ça fonctionne très bien. Histoire simple, style classique un peu ampoulé du début du siècle, et pourtant... Il serait intéressant d'analyser ce « et pourtant » : qu'est-ce qui fait que ce livre presque banal soit riche et prenant ?... Du coup, j'ai commencé Les Heures étoilées de l'humanité du même, Grasset, sans copyright, ni achevé (!), mais vraisemblablement années quarante.

16 décembre 1997