Je m’étais garé près de la gare, nous allions nous séparer, moi ayant l’intention d’aller directement rejoindre les autres à la terrasse. J’étais en avant avec Laura qui désirait trouver des Barthes et des Foucault (elle a prononcé « Barthès », je l’ai adroitement corrigée). Je lui ai dit qu’elle aurait du mal à en trouver (penser à lui en acheter), puis, avant de m’éloigner : « Il faut que je trouve un livre, au moins un livre. » Je me suis arrêté au premier stand, ai fouillé dans une boîte pour en tirer La confusion de sentiments. Je me suis demandé si je l’avais ou non. J’ai vérifié en rentrant, je ne l’avais pas…

 

13 septembre 2010