Le ciel, ensoleillé jusqu’à présent, commence à se couvrir ; je crains qu’il ne fasse très mauvais demain pour le trajet jusqu’à Charleroi, puis jusqu’à Venise… Je suis passé chez Ulysse. Saturnin m’a parlé de ma « correspondance » avec sa fille, puis de mes publications : l’attaché culturel désirerait acquérir la série des journals. Il m’a ensuite remis Le zen dans l’art chevaleresque du tir à l’arc que j’avais commandé.

 

5 février 2003