Je rangeais les sacs de bouteilles de vin dans le coffre de la voiture. Et tout à coup, ça s’est froissé. Le dos. C’est la faute au poids, c’est aussi la faute à ce temps abominable fait de vent, de pluie, d’humidité. Bref, me voilà coincé. Je suis tout de même parvenu à rentrer et à ranger lesdites bouteilles, soit un vin de Languedoc que j’avais repéré l’année dernière à la même époque et qui s’était volatilisé à ma visite suivante, alors que je voulais en acheter une bonne dizaine (d’autres amateurs ne s’y étaient pas trompé), et un St Joseph dont je n’ai jamais entendu parler et que j’ai vu par hasard au bas du rayon des Bourgogne puisque le St Joseph a disparu des rayons de Match depuis plus d’un an. Dans l’un des sacs, il y avait quatre livres, de la série à deux euros de chez Librio. J’en cherchais un pour Marie-Claude ce soir. J’ai ainsi que j’ai repéré Le Moustique, recueil de récits zen.

 

8 décembre 2007