Prendre le TGV de 8 h 46 pour arriver à 10 h 22 à Roissy, puis prendre le 12 h 12 pour arriver à Lille à 13 h 04. Dans les deux cas, j’y étais seul. Je suis arrivé aux arrivées du terminal 1 à 10 h 35. Le portable a vibré, je n’ai pas eu le temps de le sortir de mon sachet, c’était Susan. Je l’ai appelée. Elle était encore à Madrid. Le vol suivant partait à 15 h 30 pour arriver à 17 h 30 à Roissy, soit sept heures plus tard. Alors, je suis rentré en me demandant durant le trajet si je n’allais pas revenir trois heures plus tard. J’ai vérifié en rentrant, il y en avait un à 17 h 00 qui arrivait à 17 h 45. Il est 17 h 00, je viens de recevoir un SMS de Susan qui me dit qu’elle est dans l’avion. Sera-t-elle à l’heure pour prendre le 18 h 40 ?

À l’aller, j’ai achevé Les prodiges de la vie.

(Au retour, Présence de la mort.)

 

30 juin 2008