L'environnement du Covenant

L'Ecosse vulgaire et hermétique

Description - Chronologie - Les PNJs

Menu Ars Magica - Description - Chronologie

Le royaume d'Ecosse - Le tribunal de Loch Leglean - Central Highlands

personnages

Quelques Renseignements sur L’Ecosse de 1220

L’Ecosse est un royaume indépendant dirigé par le roi Alexandre II. Ce jeune roi a été couronné en 1214 sur la pierre de Scone et poursuit l'oeuvre de ses illustres prédécesseurs. Il pacifie, réglemente et civilise l’Ecosse. Il a fort à faire avec les clans des highlands et des îles qui revendiquent une plus grande indépendance. Les îles Orcades et Shetland dépendent toujours de la couronne de Norvège et ont un Comte, Jon Haraldson, qui agit en monarque. Bien que farouchement attaché à l’indépendance de son royaume, le Roi est vassal de Jean, roi d’Angleterre, pour ses riches fiefs du nord de l’Angleterre et il poursuit la normandisation du royaume en installant dans des terres reculées des Comtes Normands ou anglais. Les villes fondées par son grand père et dotées de privilèges bourgeois prospèrent et attirent des émigrants scandinaves, anglais, flamands ou irlandais.

Le pouvoir du Roi s’étend cependant surtout au sud du Royaume (les Lowlands). Les villes importantes (pour l’époque) sont Stirling, Edinburgh, Glasgow, Saint Andrews et Aberdeen.

Evangélisée par des moines irlandais dont Saint Ninian et Saint Columba, l’Ecosse est tiraillée par deux tendances : une église rurale, fortement imprégnée de paganisme et de christianisme celtique (mariage des prêtres, divorces autorisées, mariages consanguins, messes en gaélique) et une église romaine et latine poussée par le roi et l’évêque de Saint Andrews. L’indépendance de l’Eglise d’Ecosse a été consacrée par une bulle papale de 1197 qui indique que les évêques écossais ne relèvent que de Rome.

De nombreux peuples ont laissé leur empreinte en Ecosse. Les pictes sont les indigènes écossais et suite à l’unification des royaumes scotes et pictes par Kenneth Mac Alpin en 834, la langue picte a mystérieusement disparu. Les brittoniques et les saxons vivaient dans les lowlands. A partir du VIII ème siècle, les vikings ont débarqué en nombre et ont occupé de nombreuses îles écossaises. Shetland et Orcades sont toujours sous la coupe de comtes portant allégeance au roi de Norvège. De nombreux rois d’Ecosse furent élevés en Angleterre et s’entourent d’une cour où les normands dominent. De nombreuses terres ont été allouées à des Comtes normands.

En 1220, les langues parlées en Ecosse sont le gaélique (dans les highlands), l’écossais, une langue anglo-saxonne proche de l’anglais (dans les lowlands), le nordique (dans les îles) et enfin le français et le vieil anglais dans la noblesse.

 

Le Tribunal de Loch Leglean

Le tribunal de Loch Leglean est de fondation récente (817) et ses activités sont fort peu connus au sein de l’ordre d’Hermès. Sa richesse en zones magiques et féériques et la relative tolérance de l’Eglise a cependant amené certains mages à s’y installer récemment dont Flavio Ribus de Bonisagus.

L’ordre d’Hermès s’est intéressé à l’Ecosse au moment où un terrible mage ennemi de l’ordre, le Damhan-Allaidh (Pron. : davan-alli) s’y installa. Pralix de Guernicus l’y poursuivit et dut s’allier aux mages Gruagach pour parvenir à le défaire. Elle fit intégrer les Gruagach à la maison Ex-Miscellanea et fonda le tribunal de Loch Leglean du nom de son camp d’hiver où se tient toujours le tribunal.

Le tribunal est dominé par les Ex-Miscallenae et notamment par un courant de mages d’origine picte, les Gruagach. Leur pouvoir magique est généralement moindre que celui des mages hermétiques et leur magie est peu orthodoxe, se basant notamment sur l’utilisation des dons, malédictions et gessa (interdits magiques).

L’histoire du tribunal fut marquée par des affrontements violents et directs entre mages et des immiscions importantes dans le monde vulgaire. Diedne (mages druidiques) et Gruagach supportaient respectivement les scotes et les pictes. Lors de l’exclusion des Diedne, les Gruagach s’allièrent aux Tytalus et Flambeau venu détruire les trois covenants Diedne d’Ecosse en 1008.

En 1099, un groupe de Flambeau vint en Ecosse chasser le mage non hermétique à la grande fureur des Gruagach. L’expédition fut une catastrophe et les Flambeau sont très mal vus dans le tribunal depuis.

En 1189, le pacte de Crun Clach entre les différents covenants écossais mit fin aux interventions dans le monde vulgaire et tenta de mettre en pratique le Code d’Hermès au sein du tribunal.

Le tribunal compte 100 mages environ pour moitié Ex-Miscallanae. De nombreux mages ne sont pas attachés à un covenant et sont des mages indépendants appelés Aonoranan (pron. : un-oranan)

Il existe 3 covenants majeurs en Ecosse et 12 de moindres importance dont Dun Craig:

Les maisons Guernicus et Mercere ne comptaient qu’un seul représentant dans le tribunal avant l’arrivée des personnages et les Flambeau sont peu présents. Ces derniers sont très mal vus par les Ex-Miscallanae depuis une de leur terrible " Chasse aux mages non hermétiques ".

 

Les Hautes Terres du Centre

Ordre d’Hermès

Les Hautes de Terres du Centre zone sauvage par excellence comprennent 5 covenants et une dizaine d’Aonaronan. Les covenants sont par ordre d’importance :

L’est de ces terres fortement empreint de tradition picte est fortement contrôlé par les Mac Gruagach.

 

Alentours du Covenant

3 clans (Mac Gillis, Mac Thuram et Mac Enruigh) et 2 comtes (de Villandieu et de Royan) constituent les forces vulgaires du lieu.Le Ben Nevis

Ce sont les Mac Enruigh qui supportent le plus mal la suzeraineté d'un noble normand. Cependant, leur rivalité ancestrale avec les Mac Gillis réfreigne les vélléités d'alliance.

Le Burgh de Fort William au pied de la plus haute montagne d'Ecosse, le Ben Nevis, est proche. Il se situe à l’embouchure d’une série de Lochs qui traverse l’Ecosse d’Est en Ouest. Son service de bacs et son port maritime vers l’Irlande et les îles Hébrides en font un point de passage stratégique. La ville a des privilèges bourgeois mais elle dispose tout de même d’une garnison royale et d’un Sheriff.

Les villes de Dunkeld, Perth et Stirling sont atteignables en quelques jours de pénible marche (sauf l’hiver).

La grande Abbaye de Rosedale se trouve à quelques lieues au nord de Fort William.

Vous trouverez ICI une description de personnages vulgaires, hermétiques, féériques et religieux avec qui le covenant dispose de relations.

Le royaume d'Ecosse - Le tribunal de Loch Leglean - Central Highlands

personnages

Menu Ars Magica - Description - Bibliothèque - Vis - Ressources humaines et Matérielles - Caractéristiques- Chronologie