Légendes Tahitiennes : Présentation

Les personnages : Présentation

Civilisation - Règles - Jouer ! - Téléchargement

Légendes Tahitiennes - La société tahitienne - Les îles - La Religion - La Magie - La vie quotidienne

Les règles - Originalités - Liens - Scénario - Références - Maha'ena - Combat

Règles Complètes de création de Personnage

Dans le système que j'ai créé, le personnage de légendes tahitiennes se construit autour de plusieurs étapes : sa caste, la profession de son père (ou de son tuteur), son type d'adolescence (deux chois dans une liste qui décrit ses intérêts et la façon dont s'est déroulé l'adolescence du personnage), son occupation et quelques freebie points pour la personnalisation. Le background est très important car les tahitiens vivent dans une petite société et la famille, l'endroit d'où l'on vient, les connaissances, amitiés et inimitiés sont très importantes. En ce qui me concerne, je le détermine de façon libre avec le joueur selon les éléments choisis et le cadre de la campagne (le mataiena'a de Maha'ena par exemple).

A vous d'adapter le monde à votre système préféré, mais vous trouverez ici quelques éléments qui pourront vous guider : les professions, la magie et les caractéristiques indispensables au tahitian flavour...

Caractéristiques Tahitiennes

Deux caractéristiques propres au monde tahitien me semblent indispensables et apportent à la définition et l'évolution du personnage un aspect polynésien marqué : il s'agit du mana et du mahuruhuru.

Le Mana : Le Mana correspond à la force divine qui anime le personnage, sa capacité à faire des actes extraordinaires, son rayonnement... Le mana peut correspondre aux classiques points d'héroïsme, Ki ou points de chance d'autres systèmes. Le mana de départ du personnage dépend de son origine : la caste bien sûr, les ari'i ont du mana, les manahune n'en ont que très peu, la profession du père, un artisan, un sorcier, un prêtre, un 'arioi a du mana, un pêcheur, un guerrier ou un paysan n'en a pas. Les manières de gagner du Mana sont bien sûr de prouver qu'on en est empli (réussir des actions difficiles) et également de mordre l'oeil de ses victimes, un privilège reservé aux ari'i (pour les autres c'est tabou).

Le Mahuruhuru : le mahuruhuru est la salissure qu'apporte le ra'a. Plus on est noa, moins on a de mana, plus on s'expose au mahuruhuru. Le score de base, à moins d'éléments de background significatifs, est nul. On écope de mahuruhuru quand on brise un tabou ou qu'on s'expose à un fort ra'a. Prendre des points de mahuruhuru risque d'apporter malchance, l'ire d'un esprit ou pire d'un dieu (maladie, possession). Il est plus captivant que le maître des légendes garde le score secret et fasse planer cette menace sur le dos des joueurs. Bien sûr, les effets cocasses ou pénalisants (exemple : malchance, possession libre par un esprit de la sauterelle ou du cochon) peut s'avérer un premier avertissement et plus jouable qu'une possession grave ou la mort. Pour perdre du Mahuruhuru, il est possible de se purifier avec du sable (effet limité), de réussir un 'upu (prière) ou de subir un sort de magie divine sur un marae.

La caste

Les personnages appartiennent à une des trois castes de la société tahitienne : les nobles ou ari'i, les nobles inférieurs ou roturiers (les ra'atira) et les plébéiens (manahune). Il est éventuellement possible d'être fils de l'ari'i maro'ura (le roi) ou d'être titi (esclave).

L'occupation

Selon leur caste et leurs possibilités, ils peuvent choisir une occupation principale. Les tahitiens sont relativement polyvalents mais garde une spécialisation pour laquelle ils sont reconnus.

Voici une liste d'occupations avec une brève description (A indique que la profession est accessible aux ari'i, R aux ra'atira, M aux Manahune), pour une description complète (liste des compétences associées, cliquez ici):

* Guerrier (Toa) ARM : La guerre est une chose fréquente à Tahiti. Le guerrier est l'occupation "standard" de l'ari'i. Les ra'atira constituent le corps le plus important de guerrier. Les manahune sont généralement frondeurs ou lanceurs de pierre. Les guerriers dont la vaillance est reconnue portent le titre de Toa. Certains Toa ont l'insigne honneur suite à leurs exploits à la bataille d'avoir le titre de Fau et de porter le casque Fau (qui en fait également des cibles de choix pour ceux désirant devenir également fau).

* Pilote (Fa'atere) AR : Les pilotes sont des experts de la navigation. Ils dirigent les voyages en haute mer et les expéditions entre îles lointaines. Leurs connaissances de la mer et de l'astronomie est légendaire.

* Navigateur ARM : Les marins sont des spécialistes de la mer dont les voyage sont le quotidien. Ils servent ari'i ou arioi. Généralement, ils occupent également d'autres occupations de façon saisonnière.

* Pêcheur M : Les pêcheurs constitue un groupe de Manahune à part dirigé par le chef de pêche, le Tahu'a Tau Tai. Ils sont chargés de la pêche en haute mer et connaissent de nombreux secrets de l'océna et des lagons.

* Chef de Pêche (Tahu'a tau tai) ARM : Le chef de pêche dirige la communauté des pêcheurs. Son rôle est à la fois d'organisateur des pêches, de prêtre (bénédiction, tabous et adoration des dieux) et de chef de clan. Ils sont considérés comme des artisans.

* Orateur-généalogiste ('orero) R : Les 'orero sont des orateurs attaché à un ari'i ou à une famille d'ari'i. Ils accompagnent ceux ci et parlent pour eux, notamment dans le cadre de présentations formelles. Ils sont également chargés de défendre la lignée de leur ari'i et ses droits.

* Orateur - Exciteur (Rau-ti) R : Les Rau-ti sont des orateurs professionnels. Ils servent de hérault et de négociateurs en temps de paix. En temps de guerre, ils sont chargés d'encourager les troupes et d'exciter les adversaires. Ils sont alors vêtus de feuille de Ti et armés du dard de raie, enseigne de leur profession.

* Valet R : Les valets servent les ari'i, comme porteur parfois, mais surtout comme homme ou femme de confiance. Ils sont notamment chargés de la destruction ou de la dissimulation des tupu (excréments, ongles, vêtements) qui pourraient servir à un sorcier.

* Constructeur de Pirogue (Tahu'a Va'a) ARM : Les Tahu'a Va'a dirigent la construction des catamarans. Ils sont des artisans experts de la construction navale, de la navigation et également du bois et de la découpe des arbres. Ils bénéficient d'un grand prestige.

* Constructeur de temples (tahu'a marae) ARM : Ces artisans dirigent la construction des Marae, les temples tahitiens.

* Constructeur de maisons (tahu'a fare) ARM : Ces artisans dirigent la construction des maisons, les fare.

* Tatoueur (tahu'a te tatau) ARM : Ces artisans très recherchés façonnent les tatouages.

* Médecins (Tahu'a Ra'ai) ARM : Les médecins tahitiens connaissent bien les plantes et les blessures, mais sont également des exorcistes, la majorité des maladie étant causée par des esprits. Ils font partie de la classe des artisans.

* Sage (Tahu'a Tumu parau Fenua) ARM : Les sages sont les puits de connaissance. Généalogie, histoire, géographie, traditions, astronomie sforment leur corps principal de compétence. Ils enseignent souvent dans des écoles dont les plus réputées attirent des ari'i de toutes les îles de l'archipel maohi. Ils font partie de la classe des artisans.

* Prêtre (Tahu'a Fare) A : Les prêtres organisent le culte et sont soumis à de nombreux tabous. Ils édictent les tabous, les cérémonies et décident des sacrifices. Leur pouvoir est très important.

* Assistant Prêtre / Apprenti (Muhu) AR : Les mahu regroupent les assistants des prêtres (ra'atira) et les apprentis prêtres (ari'i). Ils récitent certaines prières et préparent les cérémonies.

* Orneur de tapa sacré ARM : Ces artisans sont attachés à un marae. Ils s'occupent des statues récéptacles des dieux et notamment du tapa sacré qui les habille.

* Sculpteur ARM : Les sculpteurs sont des artisans qui effectuent tous les travaux de sculptures et de confection : meubles, to'o, ti'i, objets destinés aux ari'i (chasse-mouches par exemple). Contrairement à leurs homologues marquisiens ou maori, les sculpteurs tahitiens sont peu inspirés.

* Serviteur du temple (Opu-nui) M : Les opu-nui sont des manahune choisis pour leur peau sombre. Ils nettoyent les marae. En échange, ils sont sous la protection de la déesse Hine. Ils ne peuvent être sacrifiés et sont nourris par les offrandes faites aux dieux. C'est pourquoi on les appelle Opu-nui (gros ventres).

* Shaman / Sorcier (Orou) ARM : Les orou s'occupent des relations avec les esprits. Il existe deux types d'orou, les plus nombreux sont attachés à un marae, ils s'occupent du culte rendu aux esprits et aux dieux mineurs, ils rendent des services à la population (exorcisme, etc...). Certains orou sont indépendants, il s'agit de sorciers qui se lient à des esprits et qui exercent toute sorte d'activités généralement maléfiques.

* Baladin errant ('arioi) ARM : les 'arioi constituent une classe à part de la société. Ils forment une secte de baladins errants qui donnent des représentations dans toutes les îles de l'archipel maohi. Tout leur est permis (moqueries, relations sexuelles, etc...), ils sont nourris par les populations qu'ils visitent, mais il leur est interdit d'avoir des enfants. Cette société recrute dans toutes les castes et possède sa propre hiérarchie à huit rangs dont les signes distinctifs sont des tatouages. La secte est sous la protection du dieu 'oro et véhicule son culte. Le centre de la société 'arioi se trouve au marae Taputapuatea sur l'île d'Havai'i (Raiatea).

* Paysan RM : les paysans cultivent la terre et ramassent les fruits. Les travaux les plus pénibles sont réalisés par les femmes mais les hommes participent également à l'agriculture. Les ra'atira possèdent souvent des domaines importants.

* Femme ARM : Cette "occupation" correspond aux activités habituelles des femmes : fabrication du tapa, cuisine, agriculture. A noter qu'un homme peut choisir cette profession, en effet, certains hommes considérant qu'ils n'ont pas le bon sexe, s'habillent en femme et se comportent comme des femmes (sur tous les plans).

La Magie

Tous les personnages tahitiens peuvent avoir accès à la Magie, mais certains plus facilement que d'autres. Voici par type de magie, les restrictions imposés :

- 'upu : ce sont des compétences, accessibles à tous

- magie populaire : accessible à tous, avec des facilités pour les sorts liés à une profession ('arioi, médecin, artisans, etc...), pour les professions non liées à la magie, je fais acquérir les sorts avec les freebie points.

- magie de l'esprit : "conjurer les esprits" est une compétence, les sorts sont accessibles à tous avec les freebie points, mais les sorciers, shamans et médecins ont des facilités et acquièrent des sorts par leur profession.

- magie divine : seulement accessible aux tahu'a pure sauf pour les sorts donnés par des dieux liés à certaines professions, les dieux de la mer pour les Tahu'a Tau Tai par exemple

Ressources sur la magie : liste synthétiques des sorts, liste détaillées des sorts de magie divine et de magie incantatoire, la création d'un esprit, les règles de magie

Légendes Tahitiennes

La société tahitienne - Les îles - Les dieux - La Magie - La vie quotidienne

Les règles - Originalités - Liens - Scénario - Références - Maha'ena - Combat