Les Pages Joruniennes de Stef : Background

Les Muadras en Sobayid

Scénarios - Background - Aides de Jeu

Retour à l'accueil - Scénario Jorune - Index Jorune

Traduit du Sobayid Atlas par Christophe INSA

Après avoir prouvé leur efficacité à NININDRUE, GENDS et ses MAUSTIN CAJIS réalisèrent leur transition de guerriers en fermiers avec une facilité étonnante. Une fois assurée la survie de son groupe sur leur nouveau domaine de MIEDRINTH, CAJI GENDS commença une série de voyages en utilisant les WARPS pour se rendre au temple Shanthique de TASHKA où il pouvait consulter son Maître, SHO COPRA-TRA. A chacun de ses voyages, il emmenait avec lui quelques uns de ses meilleurs adeptes pour qu’ils suivent l’enseignement du SHANTHA CA-TRA et nombre d’entre eux décidèrent de rester à TASHKA après la mort du Maître Shanthique.

C’est à cette époque que GENDS établit la Voie de GENDS pour apprendre à ses semblables à vivre en harmonie avec JORUNE et à utiliser l’ISHO pour accroître ses aptitudes mentales, physiques et spirituelles. Peut-être la confiance que les MUADRAS gagnèrent par leur nouvelle discipline de manipulation de l’ISHO leur apporta-t-elle un sentiment de paix et la capacité de fonder de véritables communautés MUADRAS à MIEDRINTH et ailleurs en SOBAYID.

La réponse Thantierienne à l'installation des muadras

L’annonce de villages entiers de MUADRAS a toujours été considéré par les Humains conservateurs du royaume de THANTIER comme une offense. Durant près de deux siècles après la mort de GENDS, des villages MUADRAS ont été victimes de raids aussi soudains que violents perpétrés par l’armée Thantierienne. Bien que ces attaques aient cessé, des générations entières de MUADRAS continuent à raconter des histoires de familles massacrées et de villages brûlés – les coupables étant supposés être d’origine Thantierienne.

Les patrouilles de plus en plus nombreuses qui sillonnent la frontière entre le SOBAYID et le DOBEN-AL sont probablement à l’origine de la fin de ces attaques.

Après la mort de GENDS, un schisme divisa les MUADRAS en trois factions qui se formèrent selon les termes Shanthiques des Maîtres d’ISHO : caji, sho et copra.

GENDS enseigna comment utiliser les DYSHAS pour améliorer la vie – guérir les malades, protéger les faibles et aider les nécessiteux. Les Adeptes de la Voie de GENDS forment la force dominante de la société MUADRA avec plusieurs centaines de milliers de fidèles/adhérents dans le monde.

Les SHOISTES affirment que GENDS a atteint les plus hauts niveaux de puissance et de maîtrise, qui se retrouvent dans ses enseignements. Ils proclament donc qu’il était digne du titre honorifique de " SHO " et se réfèrent à lui par le nom de SHO COPRA-GENDS. SEYAT, leader des SHOISTES (maintenant dénommés les SEYTRAS), a quelque peu changé les principes de la communauté. Il pense que c’est proprement dans l’esprit du SHO-SEN (vent d’ISHO) et dans l’harmonie avec la Voie de GENDS que l’ISHO doit être utilisé pour le bien de la race MUADRA. Au cours de la dernière génération, CAJI SEYAT a transformé les SEYTRAS en une organisation plus politique et a concentré les efforts de la communauté des SEYTRAS autour de la création d’un territoire MUADRA en plein DOBEN-AL. SEYAT a découvert et enseigne l’utilisation de nouveaux DYSHAS, et a fondé un second ISHARA à la frontière ouest du SOBAYID, à proximité du DOBEN-AL. L’existence de ce second ISHARA (appelé ISHARA de SEYAT) est connue de peu en dehors de quelques cercles de MUADRAS, et seuls quelques centaines de SEYTRAS sont supposés exister. (Voir " L’histoire de SEYAT " et " Les astuces de tissage des SEYTRAS ")

Les COPRISTES, ou Légion Azur (SHAL) – un groupe ayant plusieurs milliers de fidèles connus – proclament ouvertement que la vérité se trouve dans l’adoption d’un mode de vie humble et modéré comme celui de GENDS ; à savoir que celui qui a acquis puissance et connaissances demeure un éternel étudiant. Au cours des siècles, la Légion Azur est devenue une communauté d’opportunistes pharisaïques, dans le meilleur des cas, qui fonctionne comme une organisaton secrète et qui revendique une position au-dessus des lois communes du fait de leur adhésion à une doctrine COPRIQUE de maîtrise et d’humilité. L’hypocrisie de la Légion Azur n’échappe pas aux autres groupes muadras. Les activité de la Légion Azur font d’eux des parias, voire pire, dans les régions où ils opèrent ouvertement.

Au fil des ans, d’autres groupes de MUADRAS sont apparus, se réclamant généralement d’une des trois écoles majeures de pensée MUADRA.

Caji, Copra et Sho

Ces trois mots Shanthiques signifient respectivement Etudiant, Maître et Prêtre, mais toutes les subtilités de la signification de ces mots Shanthiques ne peuvent être véritablement traduites car seuls les SHANTHAS peuvent reproduire toutes les nuances et variations d’ISHO qui accompagnent normalement la prononciation de ces quelques mots. Ces titres utilisés par les MUADRAS constituent une offense pour tout SHANTHA témoins de cet abus de langage. Ils font souvent connaître leur mécontentement envers l’utilisation erronée de ces notions, bien qu’ils ignorent généralement le mauvais emploi du mot CAJI. COPRA et SHO, néanmoins, ont des significations très précises dans la société Shanthique, aussi l’utilisation " abusive " de ces mots en tant que titres honorifiques poussera assurément tout SHANTHA à agir envers celui qui l’a prononcé ainsi qu’envers celui qui en est le porteur.

L’Ordre Emeraude, un groupe discret comptant quelques centaines de CAJIS, se consacre à la guérison des malades et défend la Voie de GENDS. L’Ordre Emeraude a attiré quantité de non-MUADRAS qui offent leurs connaissances des remèdes au sein d’établissements dénommées Centres LEARSIS. Les BRONTHS et les WOFFENS qui travaillent dans ces Centres LEARSIS sont plus particulièrement spécialisés dans la guérison des blessures physiques pour honorer la mémoire de leur créateur : ISCIN. Ses deux races coopèrent avec les MUADRAS de l’Ordre Emeraude et les CAJIS de l’ordre sont souvent les bienvenus chez les BRONTHS et les WOFFENS ne serait-ce qu’à cause de leur inaptitude à tisser l’ISHO de la sphère LAUNTRA. Depuis la Guerre des Armes Energétiques, de nombreux WOFFENS, BRONTHS, CYGRAS, THIVINS et même quelques LEARSIS CRUGARS se sont mis à porter le symbole de l’Ordre Emeraude : un éclat de cristal vert porté autour du cou par une chaîne d’argent.

Les Blancs Arpenteurs, dont on pense qu’il existe moins de cent fidèles, se vouent à la maîtrise des Warps et s’intéressent à tous ce qui touche l’état et l’évolution de l’ISHO. Ils consacrent de longues heures à l’étude du SHO-SEN avant d’entreprendre quoi que ce soit, mais chacune de leurs actions est mûrement réfléchie et fondée. Les Arpenteurs se distinguent par leurs robes blanches, signifiant leur maîtrise de l’ISHO de la sphère TRA, et voyagent généralement en groupe.

Les Gardiens forment un sous-groupe de la Légion Azur et se caractérisent par leur saturation en ISHO de la sphère GOBEY et leur utilisation de ses DYSHAS. Les Gardiens portent des robes brun foncé avec de grands capuchons pour cacher leur identité lorsqu’ils viennent venger une offense, réelle ou imaginaire, faite à l’encontre de la Légion Azur ou des MUADRAS. Entrer dans la communauté des Gardiens se fait uniquement par cooptation et le nouvel entrant peut ne jamais savoir le nom du CAJI qui l’a choisi. Les rituels des Gardiens sont complexes et les membres y jurent de garder le secret le plus total sur leur organisation sous peine d’être impitoyablement exécuté par leurs Frères adorateurs de la Lune Noire.

La Société des Aérolithes est un groupe d’ISCINS MUADRAS dont le symbole est un cristal d’EBBA sculpté et enchâssé sur un anneau d’or. Ces MUADRAS éprouvent un fort intérêt pour tous les effets que peut avoir l’ISHO sur le monde matériel, aussi bien que pour les études plus classiques des ISCINS Naturalistes. Bien des CAJIS Jaspiens sont devenus des fidèles de la Société des Aérolithes.

Les enseignants de l’école de GENDS (l’ISHARA) sont appelés les ISHARANS ; leur symbole est une orbe de la sphère DU, qu’ils ont pour coutume de tisser avant d’exposer leur NAULL en marque de respect envers la mémoire de GENDS.

Le Feu de GENDS est un groupe de militants associés aux SEYTRAS, prenant comme symbole une main ardente (BURNING TOUCH ) de DESTI. Il n’est pas rare que les membres du Feu de GENDS aient des cicatrices de brûlures reçues au combat (ou à l’entraînement). Les membres du Feu de GENDS portent tout type de vêtement, mais nouent généralement à leur ceinture une pièce d’étoffe en soie de CUSHINDELL de couleur rouge vif afin de se reconnaître.