La Tour Eiffel

Un symbole de Paris

La Tour Eiffel est un symbole de la ville de Paris à bien des égards.

 

    Depuis l’exposition universelle de 1889, la Tour Eiffel est inscrite dans le patrimoine mondial. Elle est aujourd’hui un symbole de la France à un titre touristique puisque elle compte plus de 6 millions de visiteurs par an et plus de 222 millions de visiteurs depuis 1889, elle se place ainsi à la seconde place place des monuments les plus visités de France après les jardins du château de Versailles

    De nombreuses répliques de la tour Eiffel ont été construite dans le monde .La plus élevée est la tour de Tôkyô (Tōkyō tawā en japonais) à Tokyo (333 mètres). À Las Vegas on trouve une tour Eiffel réduite de moitié. On peut voir d'autres imitations à Prague, à Blackpool Tower (Grande-Bretagne), à Lyon sur la colline de Fourvière, ainsi qu'à Paris (Texas), et en Chine.


    En tant que symbole de modernité et d’avant-garde, la Tour a inspiré de nombreux poètes, peintres et cinéastes.   

    La Tour a marqué la littérature de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle d’une manière indéniable. Ainsi, l’un des principaux poètes de ces décennies, Guillaume Apollinaire évoque la Tour dans plusieurs de ses poèmes. Dans Alcools, Guillaume Apollinaire écrit : « Bergère, ô tour Eiffel, le troupeau des ponts bêle ce matin. ». Il a également réalisé des Calligrammes tels que celui-ci :

Calligramme de Guillaume Apollinaire

    Ce Calligramme "Salut monde dont je suis la langue éloquente que sa bouche O Paris tire et tirera toujours aux allemands." révèle une portée historique très intéressante : Guillaume Apollinaire présente la Tour Eiffel comme un symbole de la force de la France devant  les allemands.

Cependant, d’autres écrivains ont un avis partagé. Ainsi, Léon Bloy critique le « Lampadaire tragique ». Guy de Maupassant quant à lui la détestait et allait manger dans son restaurant car c'était le seul endroit de la capitale d'où il ne la voyait pas.

Mais la Dame de fer constitue aussi une source d’inspiration pour une littérature plus moderne. 

Ainsi, Blaise Cendrars publie en 1913 le poème « Tour » dans le receuil Du monde entier:

... Tu es tout
Tour
Dieu antique
Bête moderne
Spectre solaire
Sujet de mon poème
Tour
Tour du monde
Tour en mouvement.

Raymond Queneau lui dédie un poème en vers libre dans Courir les rues
Voici ce poème intitulé  « La Tour squelettique »:

Tour Eiffel d"ossements
catacombes aériennes
tibias escaliers
et à trois cents mètres au-dessus du sol
le crâne antenne
qui ne parle que pour l'écoute

Jean Cocteau lui a également dédié un poème dans Le Cap de Bonne Espérance:

... Autour du cou charmant Eiffel
la belle girafe en dentelle
rendez-vous de pigeons voyageurs inconnus
et laisse en bas l'azur éloquent choir
au bord de l'eau...
Le chant du Paveur

    La Tour Eiffel a été immortalisée par de nombreux peintres. Nous étudierons en détail deux peintres pour qui la Tour Eiffel a été une source d'inspiration : Robert Delaunay et Marc Chagall.

    Robert Delaunay est un peintre parisien né en 1885 et mort en 1941, considéré comme le père du cubisme. Il a peint de nombreuses toiles où figure la Tour Eiffel, preuve de l' engouement qu'il avait pour ce monument avant-gardiste.
Les toiles ci-dessous sont extraites du livre "La Tour Eiffel" de Robert Delaunay aux éditions du Centre Pompidou publié en 1998.

Toile de Robert Delaunay Toile de Robert Delaunay
La Tour Eiffel (1909)
La Tour Eiffel (1910)

Toile de Robert Delaunay

Toile de Robert Delaunay

Tour (1909)
Tour Eiffel (1911)

Toile de Robert Delaunay

Toile de Robert Delaunay

La Tour (1911)
Tour rouge (1912)

Toile de Robert Delaunay

Toile de Robert Delaunay

Soleil, Tour, Aéroplane (1913)
La Tour simultanée

Toile de Robert Delaunay

Toile de Robert Delaunay

La Tour Eiffel aux arbres (1910)
La Tour Eiffel (1909)

Toile de Robert Delaunay

Toile de Robert Delaunay

La Tour Eiffel (1911) La Tour aux rideaux (1911)

Robert Delaunay est un des nombreux artistes à avoir représenté la Tour Eiffel. On peut également citer le peintre surréaliste Russe Marc Chagall dont quelques œuvres sont présentées ci-dessous.

Toile de Marc Chagall

Toile de Marc Chagall

Autoportrait aux sept doigts (1911)
On observe sur cette toile le lien entre la création du peintre et Paris à travers la Tour
Paris  (1912)

Toile de Marc Chagall

Toile de Marc Chagall

Paris par la fenêtre (1913) Les fiancés de la Tour Eiffel (1913)

La Dame de Fer a également marqué le monde de la photographie. Le célèbre  photographe parisien Brassaï (de son vrai nom Gyula Halász)  en est une illustration.

Voici une photo publiée dans le recueil Paris la nuit .

Photo

Voici une autre photo de Brassaï

Brassaï


La Tour a également été célebrée par des chanteurs comme Léo Ferré ( "Paris portait sa grande croix..." ) et Jacques Dutronc ( "La tour Eiffel a froid au pieds..." )
Pourtant, la Tour ne fait pas l'unanimité des artistes.

La Tour Eiffel, objet de polémique.

«Nous venons, écrivains, peintres, sculpteurs, architectes, amateurs passionnés de la beauté jusqu’ici intacte de Paris, protester de toutes nos forces, de toute notre indignation, au nom du goût français méconnu, au nom de l’art et de l’histoire français menacés, contre l’érection, en plein cœur de notre capitale, de l’inutile et monstrueuse Tour Eiffel. » Tels sont les premiers mots du manifeste paru le 14 février 1887 dans « Le Temps ». Celui-ci est signé par des « personnalités du monde des arts et des lettres » pour protester contre la construction d’une tour de 300 mètres au Champ-de-Mars. En effet il n’a pas fallu attendre la construction de la Pyramide du Louvre pour voir se soulever de telles protestations. On retrouve parmi les signataires : Charles Garnier (l’architecte de l’Opéra), François Coppée, Alexandre Dumas fils, Charles-Marie Leconte de Lisle, Guy de Maupassant, Sully Prudhomme…


Grâce aux artistes, la Tour Eiffel a laissé sa marque dans l'histoire de manière définitive. 

2005-2006